Actualités

7 septembre 2016

Convention de partenariat entre le CSF Bois et l’Ademe

Le 7 septembre dernier, un accord cadre établissant un partenariat entre l’ADEME représentée par son Président Monsieur Bruno Léchevin et le CSF Bois représenté par son Vice-Président Monsieur Luc Charmasson.

En présence de Monsieur Cyril Le Picard (Président de France Bois Forêt), de Monsieur Christian Piquet (France Bois Régions), de Madame Sylvie Alexandre (Déléguée Interministérielle à la forêt et au bois), de Monsieur Pierrick Daniel (Représentant du Ministère de l’Agriculture), et de Monsieur Emmanuel Acchiardi (Représentant du Ministère de l’Environnement), il a été rappelé que la signature de cet accord couronne cinq années d’une collaboration féconde entre l’ADEME et le CSF Bois. Cet accord, par ce qu’il va apporter d’expertise partagée, est assurément un moyen et une force supplémentaires pour les acteurs engagés dans une dynamique d’union de la filière.

160907_signature-convention-partenariat-ademe-csf-bois-2160907_signature-convention-partenariat-ademe-csf-bois-1

 


9 mai 2016

Remise du rapport Plan recherche et innovation 2025 filière forêt bois au Ministère de l’Agriculture lundi 9 mai.

Télécharger la synthèse du Plan recherche-innovation 2025 filière forêt-bois

Retours presse


22 février 2016

Point d’étape du CSF BOIS

Au sein du Conseil National de l’Industrie, la filière bois est la quatorzième filière stratégique. Le contrat de filière a été signé le 16 décembre 2014. Un an après, désormais pleinement opérationnel, le Comité stratégique de la filière bois a ouvert Lundi 22 Février en matinée pour la première fois ses portes à la presse à l’occasion d’un point d’étape Bilan 2015 – Perspectives 2016.

Bilan 2015 & Perspectives 2016 : pour en savoir plus, suivre ce lien

Un an après son installation officielle au sein du Conseil National de l ´Industrie (CNI) , le comité stratégique de filière bois (CSF BOIS) s’est réuni au ministère de Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique en présence de Monsieur Emmanuel Macron, de Monsieur Stephane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt , de Madame Emmanuelle Cosse Ministre du Logement et de l’Habitat Durable et de Monsieur Luc Charmasson Vice-Président du CSF Bois et Président de FBIE, France Bois Industries Entreprises. Mme Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer était excusée et représentée par Monsieur Bruno Lechevin, Président de l’ADEME.
La Filière bois se félicite de l’adhésion de la Fédération Nationale du Bois, et des deux Interprofessions nationales France Bois Forêt (amont) et France Bois Industries Entreprises (aval).Avec France Bois Régions les acteurs de la filière sont désormais réunis et membres du comité stratégique.
Un an après la signature du contrat le Comité Stratégique de la Filière Bois peut présenter des actions structurantes pour la filière parmi lesquelles :

  • La stratégie globale de la filière dans le Défi 1, est pilotée par les deux présidents des Interprofessions Nationales FBF \FBIE pour une meilleure cohésion : très attendue, la mise en place d’une veille économique mutualisée de la filière, outil de pilotage stratégique permettra de positionner la filière sur les marchés et d’autre part les attendus d’un audit pour une communication globale cohérente et partagée pour deux axes : la dimension environnementale et le bois construction.
  • le déploiement du Fonds Bois II de la BPI abondé par les professionnels pour les ETI et de fonds privés type Cambium pour les petites entreprises.
  • Le lancement du deuxième plan bois construction par la DHUP qui soutient la valorisation du bois dans la construction et la rénovation par l’innovation des solutions constructives et la formation.
  • La mise en oeuvre opérationnelle , après le succès remporté par l’appel à manifestation d’intérêt Dynamic Bois du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer pour utiliser la ressource forestière disponible et de mauvaise qualité comme pour le bois-énergie et replanter en lieu et place des espèces plus nobles pour le bois d’oeuvre et le bois d ´Industrie : 30 M d’euros d’aides accordées et 24 porteurs de projets lauréats . L’annonce par la Ministre du Logement et de l’Habitat Durable d’une reconduction en 2016 dans le cadre d’un nouvel appel à manifestation d’intérêt pour un montant d’aide de 20M d’euros
  • La contractualisation et l’étude d’un plan déchets pour sécuriser les approvisionnements et articuler les usages.
  • L’adaptation formation emploi compétence , l’attractivité des métiers passant par un programme de communication et de formation notamment par la mise en service d’outils de formation à distance et de modules pédagogiques pour les formateurs.
  • L’intégration des spécificités des produits et solutions bois dans la maquette BIM.
  • L’accompagnement du lancement récent de la mission recherche et innovation 2025 filière bois pour une implication de la filière forêt bois pour identifier des projets stratégiques a dix ans et les financements associés dans le cadre du Programme des Investissement d ´Avenir (PIA3)
  • Enfin le lancement opérationnel du plan Industrie du Futur « immeubles à vivre en bois  » doté de 5.8 M € de l’État et de 2.5 M€ d’investissements professionnels. Projet phare pour la filière tant sur le plan technique, économique, environnemental et comme vecteur de communication.

Des accords-cadres avec l ADEME et la CDC Caisse des Dépôts et Consignation sont en cours de rédaction. Les interprofessions régionales ont animé des contrats régionaux porteurs de l’ambition régionale.
Les actions et les objectifs du contrat de filière compléteront et déclineront les actions du Plan National de la Forêt et du Bois. Le contrat stratégique de la Filière Forêt Bois avec l’adhésion de toutes les composantes professionnelles et interprofessionnelles de la Filière est le programme stratégique de la Filière entière.
Cette visibilité renforcée permet d’aborder une seconde étape de l’action stratégique du CSF Bois pour la filière. Co-construction, dialogue, transparence, confiance partagée en sont le moteur.
Comité stratégique de filière
Chacune des 14 filières du Conseil national de l’industrie dispose d’un Comité stratégique de Filière (CSF). Il s’agit d’une « instance permanente d’expertise et de consultation pour le gouvernement, représentative de tous les acteurs de l’industrie. Un lieu d’élaboration et de conduite d’actions de transformation du tissu productif français ». Conscients de l’opportunité que représente la création de ce Comité stratégique pour dépasser les clivages entre les intérêts de l’amont et de l’aval de la filière, les acteurs de la filière française du bois se mobilisent vite.
Chaque CSF est présidé par le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique et, s’il y a lieu, par les autres ministres concernés. Il regroupe, sous le pilotage d’un industriel vice-président du CSF, des représentants des acteurs de la filière, entreprises ou fédérations industrielles, des représentants des 5 organisations syndicales, les différentes administrations concernées par cette industrie et des experts. En sus des réunions plénières annuelles présidées par (le)s ministre(s), les CSF fonctionnent avec un bureau ou comité de pilotage plus restreint et des sous-groupes de travail responsables chacun d’un axe majeur du plan d’actions, le contrat stratégique de filière.

20160222_098_Assemblée plénière CSF Bois

Télécharger le communiqué de presse du CSF BOIS

Télécharger le communiqué des ministères

Ci-dessous quelques articles de presse

 


Défi 4_M. VeillonLuc Charmasson, a le plaisir de vous annoncer que Michel VEILLON, DG d’Ossabois, accepte la responsabilité de la présidence du Défi 4.

Michel VEILLON dirige OSSABOIS depuis 2014 après un parcours varié dans la filière bois mais pas uniquement : DG d’Isobox (isolants), DG de Parisot (panneaux bois), DG d’Afemetal (composants acier moulé), DG de Media 6 (mobilier bois métal plastic) et Pdt du directoire d’ONIS (mobilier).

Il prend la succession de Philippe Grasset pour poursuivre des actions majeures pour l’économie des entreprises de la filière telles que le développement de l’industrialisation pour la construction-aménagement intérieur, le renforcement des moyens de normalisation, la reconnaissance des qualités du matériau bois notamment dans la commande publique, la promotion du bois dans la construction en lien avec le plan NFI bâtiments bois. Avec un objectif de consolidation du plan bois DHUP et de proposition d’un Accord Cadre national Bois Construction Environnement.

Marie Fauchadour (Alcimed) et P. Molinié (FCBA) l’assistent dans cette mission.

Michel Veillon rencontrera prochainement les pilotes de chacune des actions du défi 4.


Plan bois 1Le plan bois-construction I (2009-2015)

En 2009, des réunions de concertation rassemblant à la fois des représentants des organisations professionnelles du bâtiment, de la filière bois et les pouvoirs publics ont été organisées sous l’impulsion de la Direction Générale du logement et de la nature (DGALN). Cette concertation avait pour objectif d’identifier les freins règlementaires, normatifs et techniques au développement de la filière et à proposer des actions pour les surmonter. Les freins ainsi identifiés à l’usage du bois portent principalement sur la difficulté du secteur du bois dans la construction à faire réaliser les études techniques indispensables à l’homologation de leurs produits. D’autres freins ont été identifiés sur des sujets divers tels que la formation, les règles d’urbanisme, etc.

A la suite de cette concertation, un programme d’études et d’essais techniques a été initié en 2009 pour améliorer la caractérisation des performances techniques des produits bois sur différentes thématiques (solidité, thermique, acoustique, environnement, santé, incendie, etc.) et enrichi chaque année pour répondre aux besoins de la filière. Le financement de ce programme est partagé entre les pouvoirs publics et les professionnels du bois (Codifab et France Bois Forêt). Les rapports d’études sont à disponibles ci-après dans la partie « ressources documentaires ».

Les résultats obtenus ont notamment permis d’apporter des règles ou outils prédictifs capitalisés dans les différents référentiels normatifs. Par ailleurs, un catalogue de solutions constructives bois-construction et un guide pour la réhabilitation de maisons individuelles ont été publiés.

Un document de synthèse de ces travaux a été réalisé : Bilan plan bois 1 – Novembre 2015


 Ségolène Royal et Stéphane Le Foll lancent « DYNAMIC Bois », un Appel à Manifestations d’Intérêt en faveur d’une plus grande mobilisation du bois

17 mars 2015

Afin d’accroître la mobilisation de la ressource en bois, Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, et Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du Gouvernement, lancent l’Appel à Manifestations d’Intérêt « DYNAMIC Bois », doté de 30 millions d’euros.

Le développement des énergies renouvelables est un levier majeur de la lutte contre le dérèglement climatique. La France s’est fixé l’objectif d’accroître leur part dans la consommation d’énergie à hauteur de 23% d’ici 2020. Le projet de loi de transition énergétique pour la croissance verte porte cet objectif à 32% à l’horizon 2030, tout en inscrivant le développement de notre pays dans une stratégie bas-carbone, qui valorise les qualités de stockage carbone du bois et de la biomasse dans l’activité économique.

Cet objectif ambitieux repose en grande partie sur la biomasse issue de la forêt et implique d’en développer l’exploitation, dans le cadre d’une gestion durable des massifs. Le contrat stratégique de la filière bois, signé le 16 décembre 2014, prévoit la mobilisation de 30 millions d’Euros issus du Fonds chaleur de l’ADEME pour faciliter cette exploitation.

Pour décloisonner les filières économiques du bois, qui peuvent entraîner des conflits d’usage, et valoriser tous les services rendus par la forêt, notamment en matière de biodiversité, cette initiative vise la double performance économique et environnementale. Outre la mobilisation de bois supplémentaire ciblée sur des ressources non encore exploitées, elle doit également permettre d’améliorer la qualité des peuplements sur les moyens et longs termes, pour préparer la forêt à s’adapter aux conséquences du changement climatique et pour maximiser la séquestration de carbone par les arbres, au bénéfice de la filière forêt-bois dans son ensemble.

Cette démarche s’inscrit dans le prolongement de la Loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Agroalimentaire et la Forêt promulguée le 13 octobre 2014, qui favorise le regroupement de la propriété forestière.

Géré par l’ADEME dans le cadre du Fonds chaleur, cet Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) financera des projets collaboratifs à l’échelle des territoires, regroupant plusieurs acteurs impliqués dans la mobilisation du bois et ciblant trois catégories de mesures :
– l’animation entre les acteurs,
– les investissements matériels et immatériels,
– l’amélioration des peuplements.

Les projets devront être développés en lien avec les plans d’approvisionnement de chaufferies bénéficiant du Fonds chaleur, qui bénéficieront de la mobilisation locale de bois supplémentaire, ils s’inscriront dans le cadre d’une gestion durable, favoriseront l’articulation et les complémentarités des usages entre filières (bois d’œuvre, bois industrie et bois énergie) et présenteront des résultats mesurables.

Issu d’une approche collaborative des acteurs concernés par la forêt et l’énergie, l’appel à manifestation d’intérêt « Dynamic bois » doit non seulement apporter une contribution significative à la mise en œuvre de politiques publiques interministérielles conduites actuellement dans les domaines de l’énergie, de la forêt et du climat, mais aussi répondre à des attentes fortes de la société civile, en termes de développement des territoires, d’économie circulaire, d’emploi et de protection de l’ environnement.

Comment postuler ?

L’Appel à manifestations d’intérêt est consultable sur le site internet de l’ADEME jusqu’au 29 avril 2015:
https://appelsaprojets.ademe.fr

Pour assurer une plus grande visibilité du dispositif, cet appel à projets sera reconduit en 2016.
Pour tout renseignement, les directions régionales de l’ADEME et les directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt se tiennent à disposition pour accompagner les porteurs de projets. Une messagerie dédiée a été créée : dynamic.bois@ademe.fr

Télécharger le communiqué (PDF – 82 Ko)


 Pavillon bois à Milan

Discours de F.HOLLANDE 18/03/15 :France Milan Pavillon bois

Au XIXème siècle, Baltard et Eiffel avaient choisi de célébrer le matériau de l’avenir, donc le métal. Au XXIème siècle, c’est en bois, en bois du Jura que la France a choisi de réaliser cette exposition parce que le bois est aujourd’hui le matériau du futur. Il permet à ce pavillon d’être entièrement démontable, pour être reconstruit après l’exposition et connaitre ainsi une nouvelle vie, c’est cela l’économie circulaire.

L’utilisation du bois participe à la lutte contre le réchauffement climatique, et c’est bien notre volonté. Le bois stocke aussi le carbone, donc nous sommes parfaitement à l’aise, à la fois avec ce matériau et avec notre responsabilité, qui est de réussir la Conférence sur le climat. Milan aura aussi cette vocation et sera une étape dans la préparation de ce rendez-vous.

Site internet Pavillon France Milan


Appel à manifestation d’intérêt auprès des gestionnaires de garantie pour la constitution d’un fonds de garantie bancaire pour la filière forêt bois de la région Centre

Jacques Rollet, président d'Arbocentre

Jacques Rollet, président d’Arbocentre

L’objectif de ce fonds est d’apporter une garantie bancaire aux projets fiables de la filière forêt bois régionale, sans que les chefs d’entreprise aient à garantir personnellement les emprunts.
Cambium Innovation est une association dont l’objet est de favoriser l’investissement, l’innovation et l’utilisation du bois local de la filière forêt bois de la région Centre. Elle vise à favoriser la création, la reprise ou le développement d’entreprises oeuvrant dans tous les secteurs en relation avec le bois : forestiers, de transformation du bois, de négoce du bois et dérivés, de l’énergie… Cambium Innovation propose aux entreprises des aides financières et des prestations d’accompagnement.
Par ailleurs, au niveau national, le Comité Stratégique de la Filière Bois a signé un Contrat de Filière qui préconise de créer des outils régionaux permettant de faciliter le financement des entreprises. Cette démarche de création d’un fonds de garantie pour la filière bois est donc susceptible d’être reprise ou étendue à d’autres régions.
Enfin, Arbocentre, va signer avec le Conseil Régional du Centre Val de Loire un Contrat d’Appui au Projet de Filière qui prévoit, outre le soutien aux projets de développement des entreprises de la filière, la création d’un fonds professionnel régional de garantie bancaire abondé par la Région.
C’est pourquoi, en partenariat avec Arbocentre, Cambium Innovation lance un appel à manifestation d’intérêt pour la constitution d’un fonds de garantie bancaire pour la filière forêt bois de la région Centre Val de Loire.

Télécharger l’Appel à manifestation d’intérêt

Télécharger l’article Bois International sur l’Appel à manifestation d’intérêt Cambium Innovation

 


 18 février 2015

bpi-france-logo4

Signature de convention de partenariat entre Bpifrance et le CSF Bois

Joël Darnaud, Bertrand Finet, Directeurs Exécutifs de Bpifrance, respectivement en charge du financement et de l’animation du réseau d’une part et de l’investissement dans les PME, d’autre part, et Luc Charmasson, Vice-Président du CSF Bois (Comité stratégique de Filière Bois), ont signé le 18 février une convention de partenariat ayant pour objectif de participer à la restauration de la compétitivité des entreprises françaises de transformation du bois, afin de mieux valoriser les ressources nationales. Aux termes de cet accord Bpifrance et le CSF Bois ont décidé de coordonner leurs efforts pour faciliter le développement et le financement des entreprises de la filière bois.

Télécharger le Communiqué de presse

Télécharger la plaquette Au service de la filière bois

150218_Signature convention CSF Bois-Bpifrance-2b

Bertrand Finet, Vanessa Giraud, Luc Charmasson, Joël Darnaud, Martial Rozier

150218_Signature convention CSF Bois-Bpifrance-1b

Bertrand Finet, Luc Charmasson, Joël Darnaud, Martial Rozier

 


Contrat de Filière Bois : les grands défis

Ce contrat est le premier d’une filière certes historique mais jeune dans sa structuration, en cours de reconquête des marchés, eux-mêmes en évolution, et d’articulation entre l’amont et l’aval, dans un nouveau contexte de régionalisation. C’est un véritable challenge tant économique que sociologique et culturel.

D’un point de vue organisationnel, il s’en dégage quatre défis qui expriment des attentes majeures, communes aux axes stratégiques et aux différents marchés.

les grands défis


16 décembre 2014

Signature du contrat de filière du Comité stratégique de la filière bois : faire de notre forêt et de la filière bois un facteur de croissance durable en France

Le contrat de filière du Comité stratégique de la filière bois (CSF Bois) a été signé ce jour au Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, en présence de Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Sylvia Pinel, Ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité, de Alain Rousset, président de l’Association des Régions de France et de Luc Charmasson, président de France Bois Industries Entreprises et vice-président du CSF. Télécharger le communiqué de presse des ministères

1. Le Contrat de filière bois signé

2. Le Contrat de filière bois : Les actions

DSC02772Signature contrat_photo ministresDSC02769Photo Min. Agr.Signature contrat_photo Ministres+présidents 1Signature contrat_photo Ministres+présidents 2


bois4bois2bois6

14 août 2014, le projet de Contrat de Filière Bois a été envoyé à ses différents signataires :

  • Le Ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique ;
  • Le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt ;
  • Le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ;
  • Le Ministère du Logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité ;
  • L’Association des Régions de France ;
  • Les Organisations Professionnelles de la filière bois.

Il est actuellement en cours de discussion.

Ce document est structuré autour de 6 leviers de compétitivité et de 9 axes stratégiques répondant aux enjeux exprimés par les entreprises et les organisations professionnelles de la filière bois depuis près de deux ans.

Structuration du Contrat de Filière Bois

 ⇒    Synthèse des Axes stratégiques